châtel-montagne: les déportés de la pourière

    Durant la guerre, les maquis se forment un peu partout sur le département. A Châtel-Montagne, le maquis va changer continuellement de place pour éviter les arrestations: Chez Chatard, aux Robins, à La Grange du Bois Rond... Il s'installe dans la ferme de la Pourière le 22 décembre 1943. Il est essentiellement composé de réfractaires au STO, mais aussi de résistants qui ont besoin de se faire oublier quelque temps. Le 4 février 1944, au maquis de la Pourière, à Châtel-Montagne, vingt-trois hommes sont arrêtés sur trahison d'un ex-maquisard passé à la milice, Georges Gouverneur.

    Ce dernier, originaire de Cusset, fut milicien responsable, et suivra Darnand et la milice dans sa retraite vers Sigmaringen en août 1944. Revenu à Cusset, il est arrêté chez ses parents et interné à la prison de Cusset. Il faillit être lynché. Il fut jugé et condamné à la peine de mort. Gracié par De Gaulle, il est décédé en 1987.

    Internés à Cusset puis à Riom, les maquisards sont transférés le 28 juin 1944 à Compiègne en car. Le 02 juillet 1944, ils sont déportés de Compiègne à Dachau dans le convoi N° I.240 surnommé "Le Train de la mort". Tous arriveront à destination, mais neuf d'entre eux ne reviendront jamais des camps. Photo ci-dessus: stèle, et ci-dessous: le site de La Pourrière en 2017.

    châtel-montagne: quelques vues pendant votre randonnée

    les sentiers de châtel-montagne