coulanges

    Superficie de 2 396 ha - Altitude de 216 à 278 mètres - 323 habitants.

    Coulanges fut le témoin de découvertes préhistoriques et gallo-romaines dont un site de potiers du 2ème siècle après Jésus-Christ, et dont l'activité semble s'être perdurée jusqu'au moyen-âge, au lieu-dit "Talenne". En plus d'un ancien four à chaux, furent mis à jour des silex taillés de l'époque paléolithique, ainsi que deux cent haches taillées et polies, des pointes de flèches......

    Le bourg était mentionné au XIème siècle sous le nom de Colonic, puis de Collanges avant la révolution. La route moderne est en partie superposée à un ancien chemin jusqu'à l'allée du château de Mortillon, et de la Micaudière à Digoin (71).

    Près du bourg, se trouve le lieu-dit "Talenne", célèbre pour ses foires qui ont lieu depuis 1375, à la suite d'un accord entre le Duc de Bourbon et le seigneur de Saligny agissant en tant que seigneur de la Motte-Saint-Jean. Ces foires remontraient à une plus haute antiquité, et la tête sculptée qui a été exhumée à "Talenne", était peut-être celle du Dieu qui présidait à l'emporium (ou foire champêtre). Il fut également découvert un collier de perles de verre, d'os, et dent de loup perforée. L'existence de ces foires était due à la situation de "Talenne" où un gué permettait la traversée de la Loire.

    La région était très peuplée comme le prouvent les objets trouvés cités précédemment. Une fabrique importante de poteries grossières existait au domaine de Mortillon. Ces poteries étaient cuites dans des fours (dont certains furent détruits lors de la construction du canal latéral), puis expédiées par la voie Romaine et aussi par voie d'eau, comme la gare à bateaux mise à jour sur ce même lieu le confirme.

    Il est fait état du passage d'une comète le 03 juillet 1664 par le vicaire de la commune, Aubin Borday. Le curé Philippe Gaucher indique qu'en juin 1712, la grêle ravagea une partie de la commune. Photo ci-dessus: canal latéral avec piste cyclable, et ci-dessous, circuit d'auto-cross.